Lors des JPO 2017, les quatre candidats de la 1ère circonscription du Territoire de Belfort ont exprimé leur projet politique. Nous vous invitons à prendre connaissance des extraits de leurs discours, réunis ci-après (par ordre alphabétique) :

Madame BELTRAN, France Insoumise, extraits de son intervention:

  • “Il est indispensable d’investir sur une politique publique de qualité, avec une Sécurité sociale qui couvre 100% des dépenses de santé”
  • “Réduire l’inégalité entre le traitement des personnes qui habitent dans des zones urbaines et dans des zones rurales”
  • “Il faut permettre au secteur médico-social d’avoir plus de moyens techniques mais aussi d’avoir plus de moyens humains”
  • “Les personnes qui aident meurent plus vite que les personnes aidées, il faut agir pour éviter cette situation douloureuse en soulageant les aidants familiaux”
  • “Augmenter l’allocation de l’autonomie et l’augmentation des salaires “

Monsieur BOUCARD, Les Républicains, extraits de son intervention:

  • « Il est nécessaire de structurer financièrement une politique publique d’aide, notamment par une assurance dépendance financée par un crédit d’impôt.»
  • « On a besoin du niveau politique national qui pilote et on a besoin d’un échelon local »
  • « Les accompagnants et les aidants sont ceux qui connaissent mieux les personnes aidées. Ils ont une connaissance très précise et doivent pouvoir être des médiateurs avec les médecin et les personnels de santé »
  • « Nous proposons des fonds pour permettre l’adaptation de logement »
  • « Je propose d’augmenter les petites retraites pour permettre aux gens de financer aux mêmes leurs frais liés à la dépendance et également augmenter les petites pensions de reversions pour renforcer les plans d’aide qui sont mis en place »

Monsieur FAUDOT, MRC, extraits de son intervention:

  • « Je suis pour la création d’une cinquième branche de la Sécurité sociale »
  • « Localement l’offre de santé doit s’organiser autour de l’hôpital médian, point central de l’Aire urbaine »
  • « La question de l’autonomie est un révélateur puissant des défis que nous lance la mutation profonde de nos sociétés »
  • « Nous avons le devoir de ne pas en faire peser le poids sur les capacités financières de la famille, qu’elles vivent en zone urbaine ou en zone rurale »
  • « Aider les autres est un métier, ça ne s’improvise pas. Les salariés qui réalisent ces missions devraient être mieux reconnues et mieux rémunérées »

Monsieur GRUDLER, Modem, extraits de son intervention:

  • « Le secteur du domicile est un véritable marché économique, un véritable secteur économique qu’il faut prendre en compte »
  • « Je suis favorable à un mix entre la nation et les politiques locales »
  • « L’aide aux aidants doit se porter sur les bénévoles mais aussi sur les familles. L’aidant est un statut à reconnaitre »
  • « Il existe une très forte précarisation de l’emploi dans l’aide à domicile, l’amélioration se fera avec une exonération de charges salariales et patronales qui permettra aux salariés d’avoir un meilleur niveau de vie »
  • « Il y a un vaste plan d’économie et un plan de financement à organiser, ainsi qu’un vaste de plan de formation pour le personnel à mettre en place »

Pour connaitre les propositions de l’UNA, réseau n°1 des services à domicile et services à la personne, dont est membre Domicile 90, merci de consulter le lien suivant : http://www.udes.fr/sites/default/files/public/users/agathe/60_propositions_pr_une_economie_citoyenne_contribution_udes.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.