La discrimination vise à défavoriser une personne pour des motifs racistes, sexistes, homophobes, physiques ou syndicaux, entre autres.

Elle est illégale et passible de sanctions pénales.

Domicile 90, fidèle à ses valeurs humanistes et de solidarité, engage une démarche de lutte contre toutes les formes de discrimination, au sein de ses équipes comme dans le cadre de ses interventions à domicile.

En effet, sur le lieu de travail ou dans sa vie personnelle, personne n’est à l’abri d’être celui qui est discriminé ou celui qui discrimine.

Dans le cadre des services à domicile, ce sont parfois les demandes des clients qui sont porteuses de discrimination : « Je ne veux pas d’homme pour faire le ménage, ils ne savent pas », « Vous m’envoyez une française ou je change d’association ! », « Votre salariée est trop grosse, c’est normal qu’elle n’y arrive pas ».

Domicile 90 ne peut laisser tenir de tels propos.

Domicile 90 ne peut laisser des salariés en souffrance, démunis face à cette violence.

C’est pour pouvoir faire face à ces situations et savoir comment agir que les cadres, les responsables de secteurs, les personnels administratifs et les infirmières coordinatrices ont été conviés à une formation de sensibilisation aux situations de discrimination, qui s’est déroulée au printemps 2017.

La formation leur a permis de comprendre comment naissent les processus de discrimination, comment et pourquoi chacun peut être porteur ou le déclencheur d’un comportement ou de propos discriminatoires.

Ainsi, chaque salarié qui est victime ou a connaissance d’une situation de discrimination trouvera, au sein de Domicile 90, une écoute bienveillante et un soutien effectif.

Il peut – et doit – alerter son responsable hiérarchique ou la direction qui sont à son écoute et agiront contre cette situation, le cas échéant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.